Georgie
Aller au contenu

Menu principal :

Musique-et-danse

Histoire et civilisation

Musique et danse






Instruments traditionnels : Davul, Duduk, Dhol, Tar, Kanon, Oud, Shvi, Zurna


Musique chrétienne

Le chant mélismatique est le genre musical religieux le plus fréquent en Arménie. Il est composé grâce au khaz, une forme de notation musicale indigène. La plupart de ces chants sont antiques, allant parfois jusqu'au pré-christianisme, comme ceux créés par Saint Mesrop Mashtots, l'inventeur de l'alphabet arménien. Les meilleurs interprètes de ces chants se trouvent majoritairement à la Sainte Cathédrale d'Etchmiadzin, avec notamment la soprano Lucine Zakarian.
La musique religieuse arménienne resta liturgique jusqu'à ce que Komitas Vartabet introduise la polyphonie à la fin du 19ème sicle. Il collectionna plus de 3000 chants entre 1899 et 1910

Musique folklorique

Sous la domination de l'Union Soviétique, la musique folklorique arménienne était enseignée de manière rigide et contrôlée dans les conservatoires. Les instruments joués pour ce type de musique sont le " kanon"(tympanon), " davul " (tambour à deux faces), " oud " (sorte de luth), " tar " (cordophone), " zurna " (sorte de hautbois). Le "duduk"(sorte de hautbois ou flute) est important dans cet art. Les virtuoses de cet instrument sont : Kevork Dapagian and Yeghish Manoukian, Vatche Housebian, Antranik Askarian, Albert Vartanyan ainsi que le plus célèbre des joueurs de duduk, Dijvan Gasparian.
Précédemment dans l'histoire d'Arménie, des instruments comme le " kamancha " étaient joués par les musiciens populaires itinerants appelés "ashughs". Sayat Nova une " ashughs " du 18ème siècle continue à être vénérée, ainsi que quelques musiciens plus récents comme Armenag Shah-Mouradian, Vagharshak Sahakian, Norayr Mnatsakanyan, Raffi Hovhannisyan, Hayrik Muradyan, Hovhannes Batalyan, Rouben Madevosian, et Babin Boghossyan. Les plus notables vocalistes dans le genre traditionel ont été  Araksia Gyulzatyan, Lusik Koschyan, Ophelia Hampartsumyan, Vartuhi Khachadrian, Valya Samvelyan, Flora Martirossian, Rima Saripekyan, Manik Grigoryan, et Susanna Safaryan.
Arto Tuncboyaciyan et son Orchestre Arménien de la Marine est un artiste contemporain qui a su fusionner la musique traditionnelle arménienne et la world music et le jazz. Artyom est  le bassiste du groupe et Vahagn Hairapetyan joue du clavier.

La musique classique

Il y a beaucoup de compositeurs classiques dont la musique est jouée à travers le monde. Le plus célèbre est sans doute Aram Khatchadourian, connu internationalement spécialement pour sa musique pour les ballets Gavane (avec notamment l'immortelle Saber dance) et Spartacus.
Parmi les autres compositeurs classiques, on trouve aussi Tigran Tchoukhajian, Aleksander Spendiarian, Barsegh Kanachyan, Edward Mirzoyan, Arno Babajanian, Alexander Harutiunyan, Armen Tigranyan, Edgar Hovhannessyan, Avet Terterian, Loris Chobanian, Alan Hovhaness. Les compositeurs comme Tigran Mansuryan, Loris Tjeknavorian, Robert Amirkhanian, and Edward Manukyan sont considérés comme "classiques modernes".
La musique classique, ainsi que l'opéra ont toujours été indispensables aux arts de la performance vocale arménienne. Les plus exceptionnels représentants de la performance vocale sont les sopranos : Hayganush Danielyan, Gohar Gasparian, Gohar Galachian, Tatevik Sazandarian, Anna Nshanian, Arpine Pehlivanian, Melania Abovian, Arax Mansuryan, Lucine Amara, Cathy Berberian, Ellada Chakhoyan, Hasmik Papian, Anahit Nersisyan, et plus récemment, Isabel Bayrakdarian et  Anna Mailyan; les tenors Tigran Levonyan, Gegham Grigoryan and Vahan Mirakyan, les basses Shara Talian, Avag Petrosian, et Henrik Alaverdyan, ainsi que le baryton-basse Barsegh Tumanian.
Les musiciens qui ont gagné une notoriété internationale sont les pianistes Vahan Arzruni, Artur Papazian, Sergei Babayan, Avo Kouyoumdjian, Vardan Mamikonian, Vahan Martirossian and Serouj Kradjian; les violonistes Rouben Aharonian, Jean Ter-Mergerian, Anahit Tsitsikian, Levon Chilingirian, Manouk Parikian, Ida et Ani Kavafian, Sergey Khachatryan: l'altiste Kim Kashkashian; les violoncellistes Suren Bagratuni et Alexander Chaushian.


La musique populaire

Dans la musique populaire, Suzan Yakar et Udi Hrant Kenkulian, étaient des chanteurs de cabarets célèbres en Turquie dans les années 1920 et 1930. Les plus éminents représentants de la musique pop moderne sont Bella Darbinyan, Raisa Mkrtchyan, et les interprètes masculins qui connaissent le succès dans le monde sont Adiss Harmandian, Paul Baghdadlian, Sahag Sislian, Harout Pamboukjian, Joseph Krikorian, Garo Gomidas, Vrej Sahagian, Ararad Aharonian, Gomidas Band & Hovsep, Koko & The Sbidag Band, Paul Baghdadlian Jr., Robert Chilingirian, Sako, Zareh, Garo Gaboudagian, Andre et Arsen Grigorian


La musique rock

Le rock'n'roll est un genre musical originaire des Etats-Unis. Il a été très restreint en Arménie pendant l'existence de l'Union Soviétique à cause de ses présumées influences anti-communistes. Mais un relâchement de la prohibition a permis à quelques groupes de pouvoir s'exprimer au début des années 80. Le premier fut Thessik formé en 1983. En 1982, un groupe appelé Bambir reçut une récompense au festival international de Lida, Biélorussie. Ils combinaient le rock et la musique populaire classique arménienne. Il y eut aussi le groupe folk-rock Vostan hayots.
Plus tard dans les années 80, dans le mouvement de la scène rock soviétique qui s'agrandissait, des groupes comme Ayas connurent un auditoire international. Ce groupe formé en 1987 reçu la récompense de la meilleure composition musicale un an plus tard au festival Rock rock rock d'Erevan.
Au début des années 90, une scène rock progressive commença à se développer. Dumbarton oaks fut l'un des premiers à combiner le rock et la musique classique dans une composition comme " Once Upon a Time There Lived a Cadence ". Plus tard dans la décennie, des groupes comme Artsruni et Oaksenham ont eu une reconnaissance internationale.
Les leaders de la musique rock arménienne sont le batteur Marek Zaborsky, qui joue dans une douzaine de groupes arméniens, le guitariste Arthur Margarian, le chanteur Samvel Tsovak. Tous ces interprètes développent leur créativité dans la musique pop rock arménienne et sont assez populaires aujourd'hui.
D'autres groupes populaires arméniens sont AlterEgo Lav Eli, Empyray, Manic Depression (MDP) et Bambir2 (formé par le fils d'un des fondateurs du groupe original Bambir).
Le groupe américain System of a Down peut aussi être considéré comme groupe rock arménien. Le groupe Aviatic possède des membres arméniens. La Pologne possède aussi un groupe arménien dont le nom est 36i6


Danse

Beaucoup de faits prouvent que la danse nationale arménienne possède les origines les plus anciennes. Du 5ème au 3ème millénaire avant JC, dans les régions les plus élevées, on retrouve des peintures rupestres représentant des mouvements de danse.
Les danses nationales arméniennes ont différentes significations selon leur contenu, nombre de participants, leur sexe et âge. Ils sont toujours accompagnés de chansons, applaudissements et instruments de musique.
Selon la tradition, les danses sont pratiquées en formant des cercles.  Les danses en publiques commençaient toujours par des danses de tristesse et un hommage aux ancêtres. Ensuite, ils se poursuivaient par une danse exprimant joie et de bonheur.
Les premières étapes des arméniens dans la sphère du ballet remontent au 19ème siècle. Les premiers ballets eurent lieu au " théatre Aramian ". Un des ballets arméniens les plus connus reste " Gavane " d'A.Khatchadurian

Lorem ipsum
dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.
Retourner au contenu | Retourner au menu