Georgie
Aller au contenu

Menu principal :

Circuit botanique en Armenie

Vos circuits
pavot-d'orient

Circuit botanique


L'Arménie étant située dans un des axes importants de la diversité biologique, est reconnue par sa flore incroyablement riche et diverse. Dans ce pays, qui représente  seulement 16% du territoire de Caucase, poussent plus de la moitié des représentants de la flore caucasienne - environ 3600 espèces de plantes !

Presque tous les habitats typiques de la région pourraient être trouvés en Arménie. Les zones semi-désertes, les forêts arides ouvertes, les steppes, les forêts, les prés, les zones herbacées, ainsi que  les déserts  miniatures, les terres marécageuses et les paysages rocheux s'alternent sur une distance d'à peu près quelques dizaines de kilomètres.

La variété des conditions climatiques et les types de sol en Arménie, son relief complexe, ainsi que le passé géologique de la région de même que l'histoire de sa flore et un nombre d'autres facteurs ont donné au pays une richesse exceptionnelle de flore et de diversité d'habitats. L'Arménie est située sur une jonction des terres humides caucasiennes et arides Armeno-iraniens et en conséquence de deux grandes régions botaniques d'hémisphère du nord : Holarctique et le Vieux Méditerranée.
Le territoire d'Arménie est l'un des plus anciens pour le développement de l'agriculture. C'est ici, qu'un grand nombre de plantes et d'espèces rares sont conservées jusqu'à nos jours, dont la plupart sont utilisées dans les divers secteurs d'industrie. La population locale utilise largement les plantes dans la nourriture et aussi dans des buts médicinaux :
Il y a beaucoup de plantes endémiques en Arménie, dont certaines sont uniquement connues dans le pays. Certaines espèces et les communautés de plantes uniques font l'objet d'un d'intérêt spécial en Arménie.


1er jour: L'arrivée tôt dans la matinée. Tour de ville.
Erevan situé au carrefour de plusieurs caravanes de commerce importantes a renforcé ainsi son importance dans la région. Erevan moderne a été construit dans la première partie du vingtième siècle sur la vieille ville, offrant une variété de parcs et des squares dispersés partout dans le centre-ville. Le tour commencera avec la visite du musée de Matenadaran, qui renferme une collection unique de manuscrits anciens, représentants des sujets tels que la philosophie, la loi, les mathématiques, la médecine et la géographie.

2ème jour: Un début facile, avec un trajet court à la direction du Mont Arai Ler (2577m au-dessus du niveau de la mer) - l'un des plus grands volcans éteints de l'Arménie, sur une distance d'environ 20 kms au nord d'Erevan. Plus de 650 espèces ont été enregistrées dans sa flore - presque un cinquième de la flore arménienne entière. Quelques arrêts en route dans les lieux de pique-nique seront une excellente introduction à la flore riche des zones de steppes et de prés, tapissés de pavots orientaux (Papaver orientale) et de glaïeuls (caucasicus de Glaïeul). Les paysages y sont de couleur violette avec Vicia variegata, l'espèce de Lathyrus et beaucoup d'autres représentants typiques pour cette région. Un arrêt déjeuner dans les petites chaumières estivales, prévu pour le repos d'été, installées sur la pente de la montagne permettra d'explorer la zone la plus basse de la forêt en chêne (Quercus macranthera). Retour sur Erevan.

3ème jour: Dendropark " Sochut " près de Stepanavan - Dilijan, le Monastère de Haghartsin

Trajet vers le nord par le col de Spitak. La route remonte vers les paysages plantés d'iris (pumila d'Iris) et un grand nombre d'espèces différentes des fleurs de prairies. Notre destination principale pour le jour est dendropark (parc botanique) " Sochut ". D'ailleurs, le choix de son emplacement a été non seulement conditionné par l'emplacement et le climat appropriés pour l'introduction de beaucoup de représentants de flore globale, mais aussi pour protéger la plus grande forêt naturelle de pin en Arménie formée avec des Pinus kochiana. Le programme du jour inclura aussi quelques promenades dans les espaces boisés près du Monastère de Haghartsin. La route menant à la ville de Dilijan est  " une  forêt enivrée " de pin, le résultat d'un glissement de terrain. Nuit à Dilijan

4ème jour: La Presqu'île de Sevan, le Jardin Botanique de Sevan-(Les stèles de Noratus), le col de Selim, Sisian. Le Jardin Botanique de Sevan a été fondé en 1946 comme une partie de l'Institut de Botanique de l'Académie Nationale des Sciences. Ce petit dendropark (5,5 hectares) est un sujet d'intérêt particulier à cause de son emplacement qui est à une altitude de 2000m au-dessus du niveau de la mer, dans les conditions climatiques très rigoureuses, où la survie de certains des représentants de la flore semble être incroyable.
La petite usine produisant des fruits et les herbes sèches biologiques est localisée sur le territoire du jardin et a été fondée il y a quelques ans dans le cadre d'un programme régional de WWF. Ce qui a donné la possibilité de trouver des fonds pour l'entretien du jardin.
Quelques arrêts seront également faits sur le col de Selim, afin de prendre connaissance de quelques plantes de pré et les communautés d'arbrisseau très intéressantes formées de Spiraea creanata, Viburnum lantana, Epine-vinette orientalis et d'autres espèces.
Une population de très jolis Iris lineolata (enregistré dans le Carnet Rouge) pourrait être vue près de Sisian. Nuit à Sisian

5ème jour: Sisian-Tatev-Kapan
- " Plane Grove ", la Réserve d'Etat de " Shikahokh " - (Nuit à Kapan) quelques arrêts sur la route qui serpente menant au Monastère de Tatev permettront de découvrir la diversité de la dendroflore, y compris un grand nombre de variétés sauvages d'arbres fruitiers et de baie comme la prune (Prunus divaricata), le cornouiller (Cornus mas), le mûrier (Rubus armeniaca) et autres. C'est l'un des deux emplacements en Arménie où on peut trouver de la fougère (Adiantum capillus-veneris) rare. La route menant vers Tatev est entourée d'une très belle forêt en chêne formée avec des espèces comme Quercus iberica, et aussi Carpinus orientale, C. betulus, Pirus caucasica, Acer sp. et autres arbres et arbrisseaux. La beauté fantastique de l'Arménie du sud se poursuit avec la Réserve de Shikahogh et la " Plane Grove ", l'écosystème unique qui est formé avec l'avion-arbre Platanus orientalis, énuméré dans les registres Rouges d'Arménie et ancienne URSS.

6ème jour : Retour sur Erevan. Visite du Monastère de Noravank
Une heure de promenade botanique  dans le canyon de Noravank donnera une impression exhaustive de la diversité des plantes enregistrées dans le registre Rouge, comme les espèces d'amande qui poussent en Arménie : Amygdalus fenzliana et A.nairica, pistacea, Pistacia mutica, Celtis glabrata et quelques autres

7ème jour : Garni-Geghard, tour de ville

Nous partons à la découverte d'arbres et arbrisseaux dans la gorge de Geghard formée avec un grand  nombre d'arbres fruitiers et formes de baie, y compris l'amande (Amygdalus fenzliana), la prune (Prunus divaricata), la pomme sauvage (Malus orientalis) et autres. Dans le territoire du temple de Garny et partout dans le village on peut voir des noyers géants (Juglans regia). Il y a quelques cent espèces d'arbres de noyer en Arménie.

8ème jour : Transfert à l'aéroport.  Départ

Prenez contact

Adiantum-capillus-veneris
lathyrus
chene
prunus-armenica
Lorem ipsum
dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.
Retourner au contenu | Retourner au menu